Les Katas

Les 26 katas du karaté shotokan

Le sens du Kata :


Pour le néophyte, le Kata semble représenter un combat imaginaire contre plusieurs adversaires imaginaires.


Pour le spectateur, le Kata doit évoquer un combat réel contre plusieurs adversaires imaginaires.


Le pratiquant, durant l’exécution du kata, doit ressentir et exprimer un combat réel contre plusieurs adversaires réels.

L’intérêt des Katas :


Ils sont la transmission du savoir technique depuis le Maître fondateur jusqu’à nous.


Bien sur, il serait illusoire de croire que ce savoir ne s’est pas altéré au cours des transmissions successives de maîtres à élèves. Néanmoins, il est important de préserver cet outil pédagogique essentiel afin que chacun puisse découvrir, dans sa pratique, le sens qu’il entend donner à une séquence gestuelle issue d’un kata.


Ainsi le bunkaï, application du kata avec partenaire(s), est libre, pourvu qu’il s’appuie sur des techniques et des positions les plus proches possibles du kata d’origine, et qu’il soit cohérent et vraisemblable en terme d’efficacité.

Le karaté Shotokan compte 26 katas principaux :

Heian signifie la paix tranquille. Sho dan signifie premier niveau, il s’agit du premier kata de la famille Heian (famille de 5 katas comprenant la plupart des techniques de base du karaté).

Heian Shodan contient 21 mouvements, les principaux sont Gedan-barai, age-uke, oi-zuki et shuto-uke. Deux positions sont étudiées Zenkutsu-dachi et Kokutsu-dachi.

Heian signifie la paix tranquille. Ni dan signifie deuxième niveau, il s’agit du deuxième kata de la famille Heian (famille de 5 katas comprenant la plupart des techniques de base du karaté).

Heian nidan contient 26 mouvements, les principaux sont Gedan-barai, age-uke, gyaku-zuki, shuto-uke, ushi-uke. On y aborde également les premières techniques de jambes : yoko-geri, mae-geri. Deux positions sont étudiées Zenkutsu-dachi et Kokutsu-dachi.

Heian signifie la paix tranquille. san dan signifie troisième niveau, il s’agit du troisième kata de la famille Heian (famille de 5 katas comprenant la plupart des techniques de base du karaté).

Heian sandan contient 21 mouvements, ce kata est basé sur la position kiba-dachi, il semble inspiré du kata jion. On y aborde les blocages ushi-uke, morote-uke, Empi-Uké, les attaques uraken, Fumikomi, Ushiro-Empi. Heian Sandan est un kata dans représentant un combat rapproché on y retrouve plusieurs techniques de dégagements.

Heian signifie la paix tranquille. yodan signifie quatrième niveau, il s’agit du quatrième kata de la famille Heian (famille de 5 katas comprenant la plupart des techniques de base du karaté).

Heian yodan contient 25 mouvements, une de ses caractéristiques est son rythme particulier alternant lenteur et rapidité, il contient beaucoup de techniques de jambes (yoko-geri, mae-geri, hiza-geri) ainsi que des doubles blocages (Morote-Uke, kakiwake-uke).

Heian signifie la paix tranquille. go dan signifie cinquième niveau, il s’agit du cinquième et dernier kata de la famille Heian (famille de 5 katas comprenant la plupart des techniques de base du karaté).

Heian godan contient 22 mouvements, Heïan Godan aborde de nombreuses nouvelles techniques et positions tel que kosa-dachi, renoji-dachi, mikazuki-geri. Il s’effectue à un rythme particulier avec une alternance de temps rapides et de temps plus lents.

Tekki signifie le cavalier de fer. shodan signifie premier niveau, il s’agit du permier kata de la famille Tekki (famille de 3 katas dont la particularité est de se réaliser sur un seul axe).

Tekki shodan contient 18 mouvements, il s’effectue entièrement en kiba-dachi, une autre de ses particularité est qu’il s’effectue sur un seul axe et que nous réalisons les 9 premiers mouvements en un sens et les 9 suivants à l’identique dans l’autre sens.

Bassai dai signifie pénétrer la forteresse. il s’agit d’un kata défensif à partir duquel les katas heians ont été en partie inspirés.

Bassai dai contient 39 mouvements, ce kata compte plus de techniques de défense que d’attaque, il représente une situation de combat défavorable contre plusieurs adversaires que l’on tourne à son avantage.

Kanku dai signifie regarder le ciel. il s’agit du plus long kata Shotokan à partir duquel les katas heians ont été en partie inspirés.

Kanku dai contient 58 mouvements, il est aussi particulier par son début, les mains forment une ouverture en triangle vers le ciel le regard suivant cette ouverture.

Empi est un kata s’effectuant sur un tempo rapide, il est caractérisé par ses pivots, ses évolutions au ras du sol, des montées et de descentes du centre de gravité.

Jion fait référence à un vieux temple, il provient certainement de chine la position de départ faire clairement référence à la boxe chinoise

C est un kata en partie respiratoire, lors des déplacements, le pied décrivent un arc de cercle

Tekki Nidan est le deuxième kata Tekki, il s’effectue également entièrement en kiba-dachi et sur un seul axe.

Bassaisho est la version courte de bassai dai, il sont néanmoins très distincts.

Une des particularité de Gankaku est le fait de se tenir en équilibre sur une jambe à plusieurs reprise tel une grue.

Ji’in signifie mur du boudha. La garde de départ est la même que jion faisant référence à une ancienne école de boxe Chinoise.

Ji’in contient 32 mouvements. Il fait partie du même groupe de katas que jion et jitte. Ce kata comprend des changements de la direction rapides dans lesquels il faut maintenir son équilibre, puissance et pas de même distance.

Jitte est la représentation d’un combat contre 10 personnes.

Kanku sho est la version courte de kanku dai. Ils sont néanmoins assez différents.

Meikyo est un des seuls kata réalisant des défenses contre un baton. Il possède également un saut particulier.

Nijushiho est un kata au rythme particulier alternant passages rapides et passages lents.

Sochin est un kata particulier grace à la position fudo-dachi (position entre zenkutsu-dachi et kiba-dachi).

Tekki Sandan est le troisième et dernier kata Tekki, il s’effectue également entièrement en kiba-dachi et sur un seul axe.

Unsu est un condensé de plusieurs katas comme Bassai-dai, Kanku-dai, Jion, Empi,… C’est le seul kata dans lequel est effectué un mawashi-geri.

Chinte est un kata ancien dans lequel on retrouve des techniques tel que nihon nukite (deux « piques » de la main ).

Gojushiho sho et Gojushiho dai sont deux des plus longs katas du shotokan avec kanku dai, sho et dai dans ce cas ne fait référence qu’à l’amplitude des mouvements

Gojushiho sho et Gojushiho dai sont deux des plus longs katas du shotokan avec kanku dai, sho et dai dans ce cas ne fait référence qu’à l’amplitude des mouvements

Le plus court des katas du shotokan.

/!\ N.B. : Les vidéos ne doivent servir que pour avoir un aperçu du chemin.